SOUTENANCE DE THÈSE DE MARIE-PAULE MAUGIS

Marie-Paule MAUGIS soutiendra sa thèse de doctorat en Sciences de l’éducation, sous la direction du Professeur Philippe CARRÉ, le jeudi 16 mai à 14h30, en salle des thèses B015 de l'université Paris Nanterre :

L'engagement du sujet adulte apprenant en formation obligatoire. Un paradoxe de l'apprenance ?

La formation professionnelle continue (FPC) s'est largement développée depuis les années 2000 et les salariés souhaitant maintenir leur employabilité n'ont d'autre choix que de participer à des formations, soit de façon volontaire, soit parce qu’ils y sont obligés. Les employeurs dispensent une formation obligatoire soit par application de dispositions légales, soit de leur propre chef.

Mais, selon Deci et Ryan (2000), dans une situation de régulation externe, la personne, moins autodéterminée, aura moins tendance à s’engager dans le comportement visé...

Nous nous interrogeons donc sur les processus individuels dans une situation de formation obligatoire.

Nous dressons une typologie de la formation obligatoire. Notre recherche s'inscrit dans le cadre théorique de la psychologie sociocognitive avec le modèle de la causalité triadique réciproque (Bandura, 1985).

Nous recourons au concept de valeur perçue de la formation (Eccles et Wigfield, 1989), à celui d'engagement (Bourgeois, 2009 et Brault-Labbé et Dubé, 2009) et à celui d’apprenance (Carré, 2005). Notre revue de question s’intéresse aux effets sur les individus du caractère objectivement obligatoire ou perçu comme tel du statut de la formation. Ensuite, nous relatons les deux études empiriques que nous avons menées. La première est basée sur des entretiens non directifs (n = 91). Nous effectuons une analyse thématique et une analyse lexicométrique sur les verbatim. La seconde s’appuie sur la diffusion d’un questionnaire auprès d’un échantillon aléatoire (n = 581) et nous effectuons une analyse factorielle des correspondances des réponses.

Les résultats de ces deux études montrent l'influence de la valeur perçue de la formation sur l'engagement, ce dernier n'étant affecté qu’à la marge par la perception du statut obligatoire. En outre, la valeur perçue de la formation renforce la légitimité perçue du statut obligatoire. De plus, les sujets possédant une apprenance élevée justifient tout autant leur engagement que leur désengagement. Enfin, il apparaît que les sujets dotés d’une apprenance plutôt fragile en situation d'apprentissage formelle sont plus enclins que les autres à développer la composante comportementale de l’engagement.

-------------------------------------------------------------------------------------

Le jury sera composé de :

  • Philippe Carré, PU, Université de Nanterre, Sciences de l'éducation,
  • Olivier Las Vergnas, PU, Université de Lille, Sciences de l'éducation,
  • Jean-Luc Bernaud, PU, Cnam-Inetop, Psychologie,
  • Etienne Bourgeois, PU, Université Louvain-la-Neuve (Belgique), Sciences de l'éducation,
  • Nathalie Delobbe, PU, Université de Genève, Sciences de l'éducation,
  • Sandra Enlart, Consultante-HDR, Université Paris Nanterre.

Si vous souhaitez assister à la thèse de Marie-Paule MAUGIS, veuillez lui confirmer votre présence par mail ici !

Nous lui souhaitons le meilleur !

Mireille

2 réflexions sur “ SOUTENANCE DE THÈSE DE MARIE-PAULE MAUGIS ”

  1. S’engager : un acte volontaire, qui nous renvoie à Aristote (l’éthique à Nicomaque), une pratique sociale pour exister dans le groupe. Une belle thèse sans aucun doute sur une problématique à laquelle sont confrontés tous les formateurs… Félicitations (à venir aussi !)

  2. Bonsoir
    Desolee de ne pas etre dispoce fameux jours inon pa rla pensee. De tout ♡ avec Toi.
    En souhaitant/zsperant poursuivre nos echanges dzs que possible.
    Francoise Lemaire

Laisser un commentaire